8me enqute ManPowerGroupAbstract

ManpowerGroup conseille aux employeurs de rester proactifs, alors que 40% d’entre eux n’ont pas mis en place de stratégie pour y faire face.

Les pénuries de main-d’œuvre se font moins ressentir en raison de la crise économique: 1 employeur belge sur 5 s’en plaint aujourd’hui contre 1 sur 4 l’an dernier et 1 sur 3 il y a deux ans. C’est nettement moins que la moyenne mondiale (35%) et de celle de la région EMEA (26%).

48% des employeurs reconnaissent que les pénuries de talents hypothèquent la bonne marche de leur entreprise et, mais 40% d’entre eux n’ont pas mis en place de stratégies pour y remédier.

La liste des fonctions critiques évolue peu: les profils techniques (ouvriers qualifiés, techniciens ou mécaniciens) continuent à dominer la liste.

Les déséquilibres entre l’offre et la demande de compétences sont plus forts en Wallonie (33%) et à Bruxelles (27%) et nettement plus faibles en Flandre (14%).  Les secteurs de l’Horeca (39%), du Transport et de la logistique (36%) et la Construction (28%) sont les plus touchés par la difficulté à trouver du personnel qualifié.

Dans son nouveau white paper ‘The Great Talent Shortage Awakening’, ManpowerGroup propose  aux 10 solutions pour développer l’agilité et la capacité d’adaptation des entreprises.

Click here to download the publication