Laccs  lemploi des jeunes DEIAbstract

On part souvent du postulat selon lequel le diplôme constitue une bonne protection contre le chômage. Au plus celui-ci est élevé, au plus vite on trouverait un emploi. C’est en partie vrai.
Néanmoins, la réalité bruxelloise est plus complexe. A diplôme identique, les taux de chômage sont plus élevés à Bruxelles que dans les autres Régions. De plus, tous les diplômes n’ont pas la même
valeur sur le marché de l’emploi. Certains critères comme le type d’études supérieures et le domaine d’études sont déterminants dans les débuts de carrière2. En conséquence, le diplôme ne constitue plus
une garantie absolue de protection contre les situations de chômage. Des facteurs liés aux particularités du marché du travail bruxellois, aux compétences acquises le long du parcours socioscolaire
des jeunes sont autant d’éléments qui pèsent sur les possibilités d’accéder à l’emploi. Ce focus a comme objectif d’apporter un éclairage de ces différentes situations grâce à une analyse
statistique et géographique d’une population de jeunes demandeurs d’emploi considérés comme hautement qualifiés.

Click here to download this publication.